Oiseaux Club du Pays d'Herbauges.

Oiseaux Club du Pays d'Herbauges.

La Verdure dans l'Alimentation

La Verdure dans l'Alimentation

Contrairement à ce que certains débutants pourraient croire, un oiseau n'est pas essentiellement granivore. En effet, si les graines constituent son alimentation de base, les donner comme unique nourriture serait une erreur. Comme nous, ils ont besoin d'une alimentation équilibrée, sous peine de souffrir de carences pouvant les rendre très malades, voire conduire à leur mort. Il existe beaucoup de compléments nutritionnels essentiels comme l'os de seiche, la pâtée à l'œuf, la pâtée insectivore, le gravier, les vitamines… Mais parmi tous, la verdure, les fruits et les légumes sont ceux qui occupent l'une des plus grandes places. 

Tout d'abord, leur distribution doit être quotidienne et variée : les oiseaux ont besoin de manger équilibré tous les jours, sans exception. La variété est le secret de leur bonne santé, et ceci dès qu'ils emménagent chez vous. En effet, il est nécessaire d'habituer tout de suite vos oiseaux à consommer des aliments frais car ils risquent de les éviter ensuite. La plupart des oiseaux achetés en animalerie n'ont presque jamais consommé de verdure ! C'est pourquoi vous devrez faire attention et distribuer d'abord de petites quantités afin que vos compagnons s'adaptent à ce nouveau régime alimentaire, car l'ajout brutal de ce genre de nourriture en trop grande quantité pourrait provoquer de troubles digestifs. Veillez à « doser » la quantité distribuée selon le type et le nombre d'individus : il est évident qu'une colonie de Paddas aura plus de besoins qu'un couple de Diamants Mandarins ! Pour commencer, tentez d'estimer la quantité à donner selon le nombre et la taille des oiseaux. Vous vous apercevrez vite (en observant et vérifiant s'il y a des restes) s'il faut réduire ou augmenter la ration. Cela vous permettra d'une part d'éviter le gaspillage, et d'autre part d'empêcher vos oiseaux de trop en consommer ou de manger quelque chose qui se serait dégradé pendant la journée. Si toutefois vous vous apercevez que tout n'a pas été mangé, enlevez les aliments avant qu'ils ne pourrissent car vos oiseaux pourraient être malades en les consommant.

Si vos oiseaux ont suffisamment de verdure, de fruits et de légumes ils seront en pleine forme, auront un beau plumage et se reproduiront beaucoup mieux. Un oiseau ne consommant que des graines finis par être faible et triste, par avoir un plumage terne, et a de grands risques d'être malade à cause des carences.

La verdure : 

Salade : elle est très appréciée par tous les oiseaux.

Laitue : très appréciée. Ne pas trop en distribuer car laxatif.

Chou : selon les goûts des oiseaux. Vous pouvez en donner tant qu'ils veulent.

Chicorée et épinard : appréciés et à volonté.

Endive : légèrement moins appréciée que la salade car les oiseaux ont tendance à délaisser la partie blanche de la feuille (moins tendre). Même quantité que la salade.

Graminées et plantes sauvages : mouron blanc et pissenlit : les oiseaux adorent ces plantes. Toutefois, veillez à ne pas les cueillir au bord d'une route (fumée toxique des voitures) ou dans un endroit susceptible d'avoir été aspergé de désherbant ou autre produit pouvant nuire gravement à la santé de vos oiseaux. 

Vous pouvez également leur donner du persil, du basilic, du cresson ou du cerfeuil.

Les fruits : 

La pomme : mieux vaut la râper car elle risque d'être un peu difficile à manger. Elle est très appréciée lorsqu'elle est incorporée à la pâtée. Attention : en quantité raisonnable (laxatif).

Le kiwi : parfois trop acide, il est moyennement apprécié. L'acidité peut être irritante, comme celle des agrumes. Toutefois les oiseaux aiment les graines du kiwi.

Le raisin : il peut être difficile à manger à cause de la peau. Le mieux est de le couper en morceau ou, si vous pouvez, d'enlever la peau. 

La poire : exactement comme la pomme.

Fraises, framboises, mûres et cerises : à couper en morceaux. Il est préférable de les mettre dans une mangeoire pour limiter l'éparpillement au sol.

Figues et raisins secs : à distribuer en petite quantité car ils sont très sucrés.

L'orange et la banane : à éviter : les agrumes sont trop acides et la banane risque de coller au bec et au plumage de l'oiseau.

ATTENTION :

Ne donnez jamais d'avocat à vos oiseaux car cela peut les empoisonner. Toutefois, ce n'est pas l'avocat en lui même qui est toxique mais le produit utilisé pour sa culture. Autrement dit, on peut très bien donner des avocats provenant d'un jardin où aucun produit n'est utilisé.

Evitez de donner trop de fruits juteux car si le jus tache le plumage de l'oiseau, cela peut attirer les guêpes. Lavez et séchez bien tous les aliments frais.

Les légumes : 

La tomate : cela dépend du goût des oiseaux et aussi de leur habitude. Vous avez peu de chances de succès à la première distribution car la couleur rouge étonne et inquiète certains oiseaux s'ils n'en ont jamais consommé. Si vous persévérez vos oiseaux y goûteront sûrement. Elle est tendre et donc facile à manger. Il est préférable de la couper en tranches fines dans une petite soucoupe car la partie tendre et le jus seraient absorbés et souillés par le sable s'ils étaient à même le sol.

Le concombre : apprécié mais en petite quantité car contrairement aux canaris, les exotiques risquent d'en laisser.

La carotte : râpez la et incorporez- la à votre pâtée. Distribuez les morceaux les plus petits possible afin de faciliter la consommation. En effet, les morceaux trop grands sont difficiles à manger et collent au bec. Les oiseaux qui tentent de se débarrasser des morceaux collés finissent par en éparpiller aux quatre coins de la cage.

Poivron et courgette : la courgette est a peu près appréciée comme le concombre. Poivron : selon les goûts des oiseaux, à couper en tranches fines ou en dés.

Vous vous apercevrez vite des goûts de vos oiseaux. Il est nécessaire de varier autant que possible, mais persister à proposer des aliments non appréciés et donc gaspiller, me paraît inutile. La première fois ils risquent de ne pas y toucher beaucoup mais cela est normal. Si l'aliment les intéresse, ils finiront par y goûter. Distribuez donc l'aliment plusieurs fois avant de voir s'il est utile de persister. D'ordinaire les exotiques ne sont pas difficiles, mais leur petit bec demande qu'on les aide un peu en coupant ou en râpant les fruits et légumes gros ou trop fermes (carotte et pomme par exemple).

Autre remarque : Pour les fruits et légumes de grande surface : il faut bien les rinçer, ôter la peau et les graines à cause des pesticides. De plus, il sont beaucoup moins riches (apports plus faibles pour les produits de culture industrielle, notamment en vitamines).

Si les aliments frais sont lavés, séchés et retirés avant qu'ils ne se dégradent, ils constitueront pour vos compagnons un complément alimentaire idéal qui les gardera beaux et en forme.



22/01/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 98 autres membres