Oiseaux Club du Pays d'Herbauges.

Oiseaux Club du Pays d'Herbauges.

Le syndrome de divergence des jambes

Le syndrome de divergence des jambes

(Splay Legs)
© C.F.

 

La jambe évasée est un état anormal qui peut se produire aussi bien chez les oiseaux que les lapins vaches etc.. Nous ne traiterons que des oiseaux élevés à la main ou par parents. Cette condition, appelée aussi Spley legs, est une déformation orthopédique dans laquelle une ou deux jambes s'écartent latéralement de la hanche vers l'extérieur. Une autre déformation des jambes se produit chez les oisillons quand une jambe est projetée vers l'avant alors que l'autre est rejetée en arrière.  Si ces malpositions de la jambe ne sont pas traitées, les jambes deviennent gauchement pliées loin du corps et se calcifient pour devenir si raides qu'il est impossible de les réunir normalement. Les soins immédiats et la thérapie de soutien sont nécessaire pour empêcher les problèmes orthopédiques de devenir permanents.  Les oisillons devraient être observés souvent pour vérifier les éventuels problèmes de pattes.  Les jambes doivent être droites et symétriquement placés. En général, plus tôt tout écart sera observé et correction commencée, moins le traitement sera prolongé.  Si elle est négligée, la maturation et le développement  pourront freiner les longues périodes de correction. Les déformations sévères sont difficiles à traiter et peuvent nécessiter une intervention chirurgicale orthopédique. 

Ce syndrome, est une déformation orthopédique

CAUSES

 Les écarts de croissance spécifique vu dans ce syndrome, peuvent-être dû à un certain nombre de causes.  Ceux-ci vont des déséquilibres alimentaires (carence en vitamine D3 et calcium), le taux de croissance rapide et / ou matériaux de litière inapproprié (dans les nids), les problèmes d'incubation (mauvais positionnement dans l'œuf), des anomalies génétiques et des malformations congénitales.  
Les  déformations des jambes sur les psittacidés sont le plus souvent associés à des événements traumatiques et / ou de la literie impropre ou du matériel de nidification.

CARENCES NUTRITIONNELLES

Des  déséquilibres nutritionnels ont été impliqués, en particulier pour les maladies du métabolisme osseux (tels que le rachitisme chez les jeunes oiseaux et l'ostéomalacie chez les oiseaux plus âgés) résultant d'une déficience, calcium/phosphore ou de carence en vitamine D3.  Les combinaisons appropriées de calcium, de phosphore et de vitamine D3 sont essentielles à la formation adéquate des os.  Il suffit de dix jours d'une alimentation déficiente pour causer des dommages irréparables à l'os d'un oisillon en croissance.  L'insuffisance de l'alimentation ou de l'apport calorique est responsable de carences nutritionnelles.  Des conditions d'alimentation ou une d'alimentation trop liquide peuvent se traduire par un apport calorique insuffisant et des problèmes éventuellement nutritionnels. La mauvaise alimentation peut être causée non seulement par une alimentation mal équilibrée, mais aussi par des problèmes d'absorption chez des oiseaux spécifiques. Ces problèmes d'absorption peuvent être causés par une maladie ou par la génétique. 
 Parfois, ces problèmes peuvent être corrigés en fournissant un complément avec du calcium et des vitamines avec une retenue l'orthopédique et la rééducation lorsque cela est justifié.  
 Les cas avancés de déformations de la jambe, résultant d'une carence alimentaire ou d'autres causes, ne sont généralement pas guérissables et ont besoin d'une thérapie de soutien étendus, le traitement chirurgical, l'amputation ou même l'euthanasie. 

L'IMPORTANCE DE LA NUTRITION

La maturation est plus rapide chez les oiseaux que chez les mammifères.  Il est extrêmement important que la nutrition appropriée soit apportée dès l'éclosion.  Aussi, fournir une alimentation adéquate, peut  être un facteur contribuant au développement sain d'un oisillon.  Quant à l'alimentation à la main, l'utilisation d'une pâtée commerciale éprouvée est primordiale.  Il existe un certain nombre de formules  disponible commercialement, elles sont faciles à utiliser et fournissent des niveaux optimaux d'éléments nutritifs pour le plus large éventail d'espèces que possible, sans excès dangereux.  Pour un petit nombre d'espèces rares dans l'ornithologie, quelques formules ont besoin de modifications, telles que l'augmentation en matières grasses, afin de réaliser des taux de croissance maximum.

 FORMULES DE PATEES D'USAGE COMMERCIAL

Il est fortement déconseillé d'utiliser des formules maison ou    d'utiliser des additifs tels que des quantités importantes d'aliments pour bébés humains, les jus, beurre d'arachides, d'huiles ou de compléments de vitamines ou minéraux dans des formules commerciales.  L'ajout de certains de ces ingrédients peut diluer ou élever dangereusement le taux des nutriments alimentaires essentiels provoquant des problèmes connexes. Seule un vétérinaire aviaire compétent peut déterminer quels additifs sont bénéfiques à une espèce en particulier.  Les oisillons semblent prospérer avec des formules "maison" ou des formules commerciales avec des additifs, mais des conditions dangereuses (hypervitaminose D, l'empoisonnement des protéines et FLKS) peuvent se produire chez certaines espèces.  Lorsque l'alimentation est une formule commerciale, NE PAS compléter le régime alimentaire, avec supplément de graisse, de calcium, de protéines ou de mélanges de vitamines (comme le calcium ou de vitamine D3).

HYPERVITAMINOSE D.

 L'utilisation excessive de suppléments de vitamines et de minéraux dans une "cure de remise en forme" peuvent entraîner une hypervitaminose D. Les taux de calcium supérieur à 1,2% de la normale peuvent conduire à des dommages aux reins et à la goutte viscérale.  Les atteintes rénales peuvent résulter de l'alimentation en quantités excessives de vitamine D3 ou de calcium. Le foie gras et le syndrome rénal (FLKS) sont les résultats de l'arbitraire en donnant plus de calories et de graisses dans l'alimentation.    L'empoisonnement des protéines chez les poussins perroquet peut être causé par le fait que les poussins absorbent trop de protéines à partir d'une alimentation à base de céréales principalement. La plupart des formules sur le marché sont excellentes en l'état.  Elles sont testées à fond, nourriture équilibrée, et facile à utiliser.  De nombreuses entreprises ont développé des formules spécifiques d'espèces.  Trouvez celui qui vous convient et convient avec les espèces que vous élevez à la main.  Si un état nutritionnel est suspect, consultez votre vétérinaire aviaire pour son diagnostic de traitement qualifié.

ANOMALIES CONGENITALES INCUBATION ET PROBLEMES

Les malformations congénitales sont rares et difficiles à prouver, mais devraient être suspectés si un couple produit constamment des jeunes avec des malformations    Les infections et les carences chez les parents peuvent affecter la santé et le développement de l'embryon et provoquer des anomalies congénitales.  Ces anomalies peuvent contribuer au développement de la jambe évasée. Des événements accidentels tels que les œufs insuffisamment formés, le retard dans la fécondation, retard de la ponte des oeufs ou refroidissement peuvent conduire à un développement embryonnaire imparfait et des difformités. Des anomalies du squelette sont le résultat d'une humidité trop basse, ainsi les membranes deviennent sèches et diminuent la mobilisation du calcium de la coquille. Des déformations affectant principalement la hanche et le bassin lorsque les jambes sont réparties horizontalement ne sont pas rares.  Cette condition particulièrement visible sur les perruches peut être le résultat d'un bassin et une difformité congénitale de la hanche chez lequel l'articulation est sous-développée et  facilement disloquée.  

IMPORTANCE DU NID ET DE LA LITIERE

La jambe évasée peut se produire lorsque les poussins sont gardés sur une surface glissante (carton etc.). Par conséquent, il est obligatoire que les nichoirs et éleveuses soit garnis avec une litière (propre).  Il est important également que le nid et les litières soient suffisamment profonds pour assurer la traction et le soutien. Les perruches préfèrent nicher avec peu de matériel de nidification.  Cette préférence en combinaison avec une tendance de difformités de la hanche peut entraîner un certain nombre de bébés avec la jambe évasée.  Essayez d'ajouter la literie épi de maïs pour nicher les perruches.  L'ajout de ce substrat peut aider à contribuer à décourager les jambes écartées, le meilleur moment pour ajouter la rafle de maïs broyé est après que les œufs éclosent, quand fientes commencent à s'accumuler au fond de la boîte.  L'épi de maïs ressemblant à "des crottes durcies" le plus souvent les perruches sont trompées en les acceptant.  Si les minuscules poussins perruche montrent une raideur de la jambe, un "clopiner" fait de fils minuscules peut être placé sur les jambes des l'oisillons qui peuvent sans problème être retenus au nid et continuent d'être nourri par les parents.  Observez souvent et ajustez les entraves aussi souvent que nécessaire. Appliquer une entrave ou d'autres dispositifs de retenue sur un oisillon devrait être fait très rapidement après le diagnostic. 

ENTRAVE A PATTES "CLOPINER"

Un fil à "clopiner" est un truc facile à faire. Cette méthode s'est avérée être une solution sûre et efficace de traiter les problèmes simples orthopédiste pédiatre dans une variété d'espèces aviaires.  Il existe différentes méthodes proposées pour mettre les jambes en une position normale. Les  éleveurs et les vétérinaires sont connus pour utiliser la mousse, carton, ruban adhésif, etc   afin de corriger l'écart de jambe. 
Le fil "entrave" est facile à faire et s'est avérée très efficace chez les nouveaux-nés et les jeunes poussins.  La procédure est simple.  Choisissez une section de fils doux environ deux ou trois cm de long.  La longueur dépend de la taille du poussin.    L'excès peut être facilement coupé.  Choisir une couleur discrète.  Une couleur beige fonctionne bien  ainsi vous diminuez le risque que les parents s'aperçoivent du montage. Il existe diverses solutions, boucle sur le fil, deux bagues reliées par le fil, entrave en mousse percée de deux trous etc.
Il est important d'éviter les points de pression sur les jambes afin que de nouvelles malformations ne soient créées. Couper  Les extrémités de fils en excès Il devra y avoir suffisamment d'espace autour de chaque cheville et entre les jambes.  Comme la croissance est rapide chez les jeunes oiseaux il se peut que tous les trois ou quatre jours une correction soit nécessaire !  Vérifiez souvent pour éviter toute déviation ou des signes d'irritation ou d'enflure.  
 
 BON CHOIX DE LITERIE

On garnira toujours les nids ou éleveuses avec un matériau profond qui permettra de soutenir et aider à prévenir les jambes écartées. Les poussins maintenus sur des surfaces qui ne fournissent pas une bonne traction, tels que les tissus et quelques serviettes, sont susceptibles de souffrir de la jambe évasée.  Ne jamais utiliser des copeaux de bois ou tout matériau d'assise qui peut se révéler insalubre et peut facilement être ingéré par les poussins.

SOUTIEN TECHNIQUE

Les bébés de moins d'une semaine ont besoin de soutien. Tasses ou conteneurs rembourré avec du tissu, de la literie ou des serviettes absorbantes apportera un soutien fort et permettra à la croissance de jambes à être dirigé de façon verticale en bonne place.   Garder les petits oiseaux dans un bol avec un fond arrondi peut contribuer à la déformation latérale de la tarsometatarsus (zone de fusion entre les os du jarret et les orteils).  Un ou deux anneaux de support spécifiques relié entre eux (selon la taille et l'âge des poussins) peuvent corriger les déformations de jambe légère et ne nécessitent généralement pas de dispositifs actifs, ou autre correction.

ENTRAVE  ORTHOPEDIQUE

 Il y a des variations qui peuvent s'avérer utile dans certaines situations.  Les entraves façonnées à partir de ruban adhésif, élastique, tissu, pansements, et autres matériaux créatifs doivent être fixés entre les os du métatarse, les jarrets, ou de régions tarsométatarsiques.  Les sélectionneurs ont été connus pour utiliser des bandes de jambe sur chaque jambe comme une ancre pour cravate-ficelle ou élastique à une distance appropriée pour re-positionnement des jambes touchées.  Les pattes des poussins peuvent être placées et scellées à une bande de carton ou un abaisse-langue ou peuvent être enserré dans un coussin de caoutchouc mousse. Un morceau de mousse avec des entailles pour accueillir les jambes peut fournir à la fois l'alignement et le soutien.  Afin de positionner correctement les jambes et les pattes, deux ouvertures coupées croix sont coupées dans la mousse à la distance dictée par la position anatomique et la gravité du défaut.  Les pattes et les jambes du "patient" sont insérées à travers ces ouvertures. Tout "patient" aviaire avec des équerres et entraves doit être placé dans un anneau de support ou un conteneur rembourré pour de meilleurs résultats. Un support supplémentaire gardera la pression sur les jambes déformées et aidera à garder le patient contraint dans une position verticale en bonne santé.

EN CONCLUSION

 Les problèmes orthopédiques des oisillons sont mal compris    et leurs causes sont dues à un large éventail d'origines.  Tous les soins devraient être pris pour éviter ces conditions.  Malgré les meilleures précautions, des difformités des jambes surviennent parfois.  Lorsque les déformations se produisent, il est important d'agir rapidement.  Si elle sont diagnostiquées tôt, de nombreuses anomalies peuvent être corrigées par une manipulation simple.  Quelle que soit la méthode de manipulation choisie pour corriger les déformations de la jambe, il est crucial d'évaluer la situation et d'examiner et de réexaminer le "patient" ainsi que le dispositif de positionnement orthopédique choisi.  Les nouveau-nés se développant rapidement, assurez-vous de la position du dispositif de retenue à une distance la plus naturelle possible entre les jambes afin que des déformations nouvelles ne soient pas créés.  Dans la plupart des cas de déformation des jambes de la majorité des oiseaux traitée guérissent rapidement, pour grandir  normalement avec un écart minime ou nul.

Sources :

* Wanda Barras
* (L. Arnall & SI Keymer (1975). Maladies héréditaires et congénitales. Dans les maladies des oiseaux --- An Introduction to the study of Birds in Health and Disease. 367-374). 
* (Mark Hagen, Mag. 1992. Spécifique des formules commerciales. En Observations de la nutrition, la main-Alimentation formules, et la digestion chez les oiseaux exotiques : Part 2. pp.2-3). 
* (R. Shubot, K. et S. Clubb Clubb, DVM. 1992. Psittacidés médecine pédiatrique. En psittacidés Aviculture --- Perspectives, Techniques et recherches. 16-1 à 16-7).
* (R. Jordan & H. Voren. Potentiels problèmes de santé dans la pépinière. En Parrots: Hand Feeding and Nursery Management. 150-151). 
* (Maladies de Cage et oiseaux Volière. Partie I: Les oiseaux en cage. Psittacidés Pediatrics. 342-344). 
* (R. Jordan & H. Voren. Potentiels problèmes de santé dans la pépinière. En Parrots: Hand Feeding and Nursery Management. 150-151).
* (Jeannie Smith, DVM. (Avril 1995) ). Aviaire Kidney Disease. En Bird Talk. P. 20)
* (R.-Bas. (1987). Lorsque les poussins sont Ill In Hand-Rearing perroquets et autres oiseaux .69-72). 
 © (FESTOR Claude 09-09)



09/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 98 autres membres